Aperçu des genres

Amaryllidaceae
juin 2005
En construction
Acis
Acis (n.f.) désigne des plantes voisines des perce-neige et des nivéoles. Ces plantes étaient récemment classées dans le genre Leucojum mais s'en distinguent notamment par des feuilles filiformes, des fleurs sans marque verte et un habitat méditerranéen aride.
Amarcrinum
x Amarcrinum est un hybride entre Amaryllis et Crinum.
Amarine
x Amarine est un bel hybride entre Amaryllis et Nerine, aux fleurs rose vif.
Amaryllis
Amaryllis belladonna est une espèce d'Afrique du Sud, cultivée en pleine terre, à bonne exposition. Elle fleurit à l'automne et fait ses feuilles en hiver comme beaucoup de plantes de climat méditerranéen.
On appelle aussi amaryllis les Hippeastrum, plantes de climat sub-tropical cultivées en intérieur.
Le nom amaryllis, d'abord donné par Linné au Lilium belladonna (un Hippeastrum) a ensuite été utilisé aussi pour désigner une plante africaine, d'où ambiguïté et disputes sur la "vraie" amaryllis (avec parfois beaucoup de mauvaise foi). Une demande de conservation du nom a malheureusement fixé le sens illégitime : en "latin" on ne doit plus appeler Amaryllis les Hippeastrum.
Ammocharis
Apodolirion
Boophone
Brunsvigia
Caliphruria
Calostemma
Chlidanthus
Clinanthus
Clivia
Clivia caulescens
La Clivia miniata est un grand classique parmi les potées printanières des fleuristes. Il en existe des centaines de variétés aux fleurs et aux feuillages étonnants. Des clubs de fans de cette plante sont constitués dans certains pays et notamment en Afrique du Sud, berceau du genre. Outre C. miniata aux larges fleurs, il existe 5 espèces aux fleurs tubulaires. Habitat forestier sur sol bien aéré pour les 4 espèces classiques, mais bien différent pour les 2 récemment découvertes.
Crinum
Crinum macowanii
Les Crinum doivent leur nom grec à leur fière allure de lis. Ils sont en fait très proches de l'Amaryllis, avec laquelle a été produit un hybride, Amarcrinum. C'est un des plus vastes genres de la famille, avec une soixantaine d'espèces et une répartition pan-tropicale. Quelques espèces sont rustiques mais ignorées en France.
Crossyne
Cryptostephanus
Cryptostephanus vansonii
Cryptostephanus est un petit genre très voisin de Clivia, comprenant 3 espèces d'Afrique tropicale. La corolle porte à la gorge une série de languettes formant une couronne incomplète.
Cybistetes
Cyrtanthus
Cyrtanthus falcatus, photo L. Viljoen
La Vallota, ou amaryllis pourpre, aux larges fleurs rouges, est l'espèce la plus connue du genre et est largement cultivée. Plus de 50 espèces, aux fleurs souvent tubulaires, vivent dans des habitats variés du sud de l'Afrique.
Eithea
Griffiniopsis
Eucharis
L'Eucharis est une très gracieuse amaryllidaceae des forêts péruviennes. Elle est reconnaissable à ses larges feuilles pétiolées et pointues d'un vert sombre brillant et à ses fleurs blanches à tube fin et couronne staminale.
Eucrosia
Eustephia
Galanthus
Le Galanthus ou perce-neige est bien caractérisé par ses 3 tépales internes plus courts qui le distinguent des très proches nivéoles. On connaît 19 espèces, originaires des montagnes du Caucase et des régions voisines. Galanthus nivalis s'étend jusqu'en France. Il est parmi les plantes les plus modestes de la famille de l'Amaryllis. Il est à l'inverse, grâce à sa floraison hivernale, parmi les plus populaires dans les jardins et est au cœur de certaines légendes et traditions.
Gethyllis
Griffinia
Habranthus
Habranthus, très voisin de Zephyranthes, comprend une quarantaine d'espèces de petite taille à fleurs souvent solitaires, originaire d'Amérique tropicale.
Haemanthus
Haemanthus albiflos
Haemanthus comprend 22 espèces d'Amarillidacées sud-africaines, habitant fréquemment des lieux arides. Les feuilles sont épaisses, succulentes. Elles n'ont pas de pétiole engainant à la base, à la différence de Scadoxus. Les inflorescences, parfois entourées de larges bractées colorées, sont fréquemment rouges, d'où le nom que l'on peut traduire par "fleur de sang".
Hannonia
Hessea
Hieronymiella
Hippeastrelia
x Hippeastrelia est un hybride horticole entre Hippeastrum et Sprekelia.
Hippeastrum
Hippeastrum reticulatum
L'Hippeastrum, communément appelé amaryllis, est originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud et à ce titre est peu rustique. Il en existe peut-être plus de 50 espèces sauvages. Cette plante spectaculaire est cultivée de longue date (connue à Paris sous Henri IV) et hybridée depuis 2 siècles. A la différence de la très distincte Amaryllis belladonna que l'on ne cultive qu'en pleine terre, les Hippeastrum hybrides servent traditionnellement de potées fleuries, en particulier à Noël. [Culture]
Hymenocallis
Hymenocallis caribaea
Hymenocallis est un genre remarquable par sa couronne staminale. Plusieurs dizaines d'espèces, parfois mal définies, croissent depuis le nord de Brésil jusqu'au sud des USA. De nombreuses espèces vivent dans des milieux humides, d'autres dans des habitats saisonnièrement secs du Mexique. Malgré un aspect similaire, lié à une convergence évolutive, l'Hymenocallis du nouveau monde n'est pas étroitement apparenté au Pancratium de l'ancien monde.
Ismene
Ismene est un genre d'une dizaine d'espèces originaires du Pérou. On la distingue du très proche Hymenocallis par la base des feuilles longuement engainante au-dessus du sol. Ismene x festalis est un hybride horticole très réussi, avec une couronne robuste et de longs tépales bouclés. Sa rusticité moyenne contraint à l'arracher pour l'hiver dans de nombreuses régions.
Lapiedra
Leptochiton
Leptochiton est très voisin des genres Hymenocallis et Ismene. Les 2 espèces, du Pérou et de l'Equateur, ont des fleurs solitaires comprenant un long tube dressé mais courbé au sommet, prolongé d'une couronne staminale et de 6 tépales étroits, jaune ou blanc selon l'espèce.
Leucojum
Leucojum (nivéole) est un petit genre très étroitement apparenté aux genres Galanthus (perce-neige) et Acis. La nivéole printanière L. vernum est parfois confondue avec le perce-neige. Leucojum se distinguent par ses 6 tépales égaux terminés en pointe marquée d'une tache verte. Le genre ne comprend plus que 2 espèces depuis le transfert en 2004 des espèces méditerranéennes à fleurs non marquées et à feuilles filiformes dans le genre Acis.
Lycoris
Mathieua
Namaquanula
Narcissus
Narcissus poeticus
Narcissus, souvent nommés "jonquille", a des fleurs caractérisées par une couronne centrale. Il en existe plusieurs dizaines d'espèces, principalement originaires de la péninsule ibérique. Des milliers d'hybrides et de cultivars ont été obtenus par les horticulteurs. Présent dans presque tous les jardins, c'est le genre le plus connu de la famille des Amaryllidaceae.
Nerine
Nerine est une élégante cousine de Amaryllis avec laquelle elle a été hybridée : Amarine. Il existe une vingtaine d'espèces en Afrique du Sud, à fleurs automnales souvent roses. En France, Nerine bowdenii peut être cultivée en pleine terre en endroit abrité. Le fameux lis de Guernesey est une nérine rouge (N. sarniensis) non rustique chez nous.
Pamianthe
Pancratium
Pancratium zeylanicum
Le lis de mer, remarquable espèce qui disparaît de nos rivages méridionaux urbanisés, est un Pancratium. Une vingtaine d'espèces est répartie en Afrique ainsi que sur les rives de la méditerranée et de l'océan indien. Ce genre présente une couronne staminale qui l'avait à tord fait rapprocher des Hymenocallis.
Paramongaia
Phaedranassa
Phycella
Placea
Placea arzae
Placea est apparenté à Hippeastrum mais présente une couronne. Les quelques espèces du genre vivent dans les montagnes du Chili central.
Plagiolirion
Proiphys
Pucara
Pyrolirion
Rauhia
Rhodophiala
Scadoxus
S. multiflorus katherinae
Scadoxus est un genre d'Amaryllidaceae d'Afrique australe et tropicale comprenant 9 espèces. Il a été séparé en 1976 de Haemanthus dont il se distingue par ses feuilles à base engainante parfois longuement pétiolée et à limbe fin de surface souvent gaufrée. C'est une plante forestière de culture facile, trop souvent ignorée. Son nom signifie "gloire de l'ombre". Voir des dizaines d'inflorescences "illuminer" un sous bois serait un spectacle inoubliable.
Sprekelia
Stenomesson
Sternbergia
Strumaria
Traubia
Ungernia
Urceolina
Vagaria
Vallota
La vallota est l'amaryllis pourpre bien connu de nos grands-mères. Cet ancien genre est maintenant inclus dans Cyrtanthus.
Worsleya
Zephyranthes