Amaryllidaceae Le rôle du feu
Le feu et les Amaryllidaceae du fynbos.
16 février 2004

Dans plusieurs régions du monde la répétition des incendies depuis des millénaires a conduit à modeler les écosystèmes et à une adaptation des plantes. C'est le cas notamment en Afrique dans la région du Cap (Fynbos) d'où sont originaires de nombreuses Amaryllidaceae.
Le milieu est caractérisé par une évolution cyclique avec alternance de phases herbacées et arbustives, chacune favorable à une série d'espèces particulières.
Le feu de brousse permet le maintient de périodes de milieu ouvert nécessaire à la vie des plantes basses. Les incendies périodiques conditionnent ainsi le maintien d'une flore spécifique particulièrement riche, depuis longtemps établie et adaptée.

Phase herbacée : Après un incendie
Les éléments minéraux (potasse...) sont libérés, ce qui a son importance en sol pauvre.
La strate arbustive a disparue. Le milieu est donc ouvert au maximum permettant le développement d'une multitude de plantes basses, au rang desquelles les bulbeuses.
Les géophytes sont naturellement protégées du feu par leur position souterraine. Certaines Amaryllidaceae peu enterrées (Boophone sp.) possèdent une épaisse couche de tuniques sèches les protégeant de la chaleur des feux.
Nombre d'espèces ont leur floraison synchronisées à la suite des incendies. Cela vaut leur nom aux Fire-Lilies (Cyrtanthus sp.)

Phase arbustive :
Progressivement les espèces arbustives repoussent. Chez certaines les souches donnent des rejets, chez d'autres de nouvelles plantes naissent de graines dont la germination est favorisée par le feu. Diverses adaptations au feu se rencontrent.
Les arbustes deviennent matures et aptes à produire une nouvelle génération de graines...
Le milieu se ferme donc. (tandis que du combustible s'accumule)
Le milieu n'est alors plus favorable aux plantes basses, bulbeuses ou autres, qui survivent cependant, les unes grâce à leurs graines, les autres grâce à leur bulbe entré en repos... jusqu'au prochain incendie.

En dehors du fynbos :
Sur la côte atlantique d'Afrique de Sud, où pousse le fynbos, les pluies sont hivernales. Les incendies surviennent l'été.
Plus à l'intérieur, dans les 3/4 Est du pays, ce sont les hivers qui sont secs et qui voient des incendies.
Là aussi, plusieurs Amaryllidaceae bénéficient des feux : Sur le web :
Bibliographie :