En appartement

Amaryllidaceae
2001

Quelques espèces classiques et répandues de plantes d’appartement

Certaines conviennent bien pour une telle culture et deviendront de vieilles et fortes plantes : Clivia, Cyrtanthus elatus (Vallota), Hippeastrum papilio, Eucharis.

D’autres ne passent que quelques jours en appartement, durant leur floraison après forçage, et ne peuvent ensuite être valablement gardées dans ces conditions : Narcissus...

Les Hippeastrum hybrides (amaryllis) sont dans une position un peu intermédiaire.

Les conditions de culture

Une bonne plante d’appartement se recherche parmi les plantes adaptées à un environnement naturel se rapprochant des conditions de culture d’intérieur.

Certains paramètres de l’environnement, importants pour les plantes (nature et humidité du sol...) mais facilement contrôlables du fait de la culture en pots, n’influent pas sur le choix d’une plante. D’autres sont difficilement contrôlables ou dans des limites étroites : Luminosité, température, hygrométrie.

La température élevée empêche la culture des plantes de zones tempérées froides (Galanthus, Narcissus...). D’autre part la constance de la température (chauffage hivernal) peut contrarier le cycle et donc la floraison de certaines espèces.

La faible lumière disponible est incompatible, on l’imagine, avec la culture des Amaryllidacées des zones semi-désertiques brûlées de soleil d’Afrique du sud. Les plantes d’origine forestières ou semi-forestières telles Clivia ou Eucharis croitront sans difficultés en intérieur.

L’humidité atmosphérique dont ont besoin certaines plantes forestières peut assez facilement être fournie, moyennant une constance dans les pulvérisations.

Quelques espèces d’ombre et mi-ombre

Eucharis, Clivia, Cyrtanthus elatus (et d’autres espèces), Scadoxus, Haemanthus albiflos, Crinum moorei, Proiphys...

Espèces de soleil de petites dimensions pour appuis de fenêtres bien ensoleillées

Nerine masonorum, Leucojum autumnale, Zephyranthes candida, Sprekelia formosissima...