Michel Adanson
1763

Familles des plantes.
II, 55-57.

____________________________________55
VII. SECTION
Les Narcisses. Narcissi.

IL n'y a que l'Hemerocallis, l'Agave & le Pothos
qui ayent des racines traçantes ou tubéreuses; les
autres ont un bulbe, formé de tuniques entieres,
qui s'enveloppent les unes les autres.
. . Dans la plûpart, les feuilles, quoiqu'alternes à
leur sortie du bulbe, s'en écartent sur 2 côtés oppo-
sés comme en éventail ; de sorte qu'elles paroissent
opposées. Elles forment à leur origine une gaîne qui
n'est fendue que dans l'Hemerocallis, l'Agave & la
Tubéreuse qui est le Pothos de Théophraste. Lors-
qu'on les case, on voit dans la plûpart, excepté
l'Agave, le Pothos, l'Atamosco, le Nivaria &
l'Hypoxis ; sur-tout lorsqu'elles sont deséchées, qu'el-
les sont composées d'un nombre prodigieux de filets,
qui s'allongent comme de la foie extrêmement fine,
& d'un blanc de nége ; ce qui les peut faire recon-
noître au premier abord, quoique l'on en remarque
aussi, mais beaucoup moins, dans quelques especes
d'Ornithogalum : ces filets sont autant de trachées
roulées en spirale.
. . Leurs fleurs sont disposées en épi, en panicule,
ou en ombelle. Celles qui forment un épi ou une
panicule, sont accompagnées chacune de 1 écailles ;
celles qui sont en ombelle, ont au-dessous 1 spate,
composée de 1 à 6 valves ou piéces ; & outre cela,
on voit au-dedans de l'ombelle à-peu-près autant
d'écailles qu'il y a de fleurs. L'épi du Pothos a cela
de particulier, que les fleurs y sont rapprochées 2 à
2, dans une écaille commune, & qu'elles sont, outre

. 56
cela, accompagnées chacune de 1 écailles plus petite.
. . Leur calice est monophylle , régulier ou irrégulier ,
& posé sur l'ovaire qu'il enveloppe , en faisant corps
avec lui : il ne fait corps que jusqu'à la ½, ou jusqu'aux
2/3 de l'ovaire dans l'Hemerocallis & le Pothos. Il
paroît composé de 6 feuilles distinctes dans l'Acro-
corion
& l'Hypoxis. Quelquefois il est doublé inté-
rieurement d'appendices, ou d'un second tube qu'on
a appelé du nom de Nectaire, qui a une apparence
de corolle, & qui accompagne le fruit jusqu'à sa
maturité.
. . Ils ont 6 étamines attachées au haut du tube du
calice ou du nectaire, mais toujours de manière
qu'elles sont opposées à chacune de ses divisions.
. . Tous n'ont que 1 seul stigmate cylindrique ou
conique, peu différent du stil, exepté le Pothos qui
en a 3 médiocres.
. . Leur capsule est séche ; les graines sont plates dans
le Pothos, & arrondies dans les autres.
. . Le Gethyllis, que j'appelle Abapus, parce que le
nom de Gethyllis appartient au Poireau, selon Théo-
phraste, est une vraie liliacée par sa spate, & par
la situation de ses étamines : on ne peut même dou-
ter qu'elle ne soit de la Section des Narcisses, par la
position de son calice sur l'ovaire ; & il y a toute
apparence que des 12 étamines qu'on lui attribue ,
il y en a 6 qui ne sont pas autre chose qu'un nectaire à
6 dents ou à 6 filets , posés au-dessus d'elle sur un
2d rang, comme dans le Pancratium. C'est ce qu'on
peut penser de plus conforme à toutes les notions de
Botanique, au sujet de cette plante d'Afrique, jusqu'à
ce que nous en ayons une description plus exacte.


. 57
Racines. Feuilles. Fleurs. Spate. Calice.
Hemerocallis

Traçantes.

Opposées.

Panicule.

1 écaill. sous
chaque fleur.
Tube court.

Agave Id. Eparses. Id. Id. Id.
Pothos Tub. charn. Id. Epi. Id. Tube médiocre.
Hypoxis Bulbe. Id. Id. Id. Tube.
Acrocorion

Id.

Opposées

1, ou pluf.-
en ombelle.
Spate, 1 valv.

Id.

Tanghekolli Id. Eparses. Id. 2 valv. Tube long.
Haemanthus Id. Opposées. Id. 6 valves. Id.
Atamosco Id. Id. Id. 2 à 3 valv. Tube court.
Amaryllis Id. Id. Id. 2 valv. Id. poils altern. avec les divisions.
Narcissus Id. Id. Id. 1 valv. Tub. long. Nectaire tubulé entier.
Pancratium Id. Id. Id. 1 valv. Id. Nectaire à 12 découpures.
Abapus ... ... ... 1 valv. Id. Nectaire à 6 découpures.


Le livre est disponible, numérisé en mode image, sur le site de la Bibliothèque Nationale de France : http://gallica.bnf.fr, cliquer sur "Catalogues"... Egalament disponible sur http://books.google.com/books?id=RwsAAAAAQAAJ&pg=PA55

Une traduction anglaise commentée se trouve dans:
- Traub, H.P. 1963. Michel Adanson (1728-1806), father of the Amaryllis family. Plant Life 19:12-17.

Amaryllidaceae : Accueil / Home

VII. SECTION Narcissi. - Les Narcisses.

IL n'y a que l'Hemerocallis, l'Agave et le Pothos qui aient des racines traçantes ou tubéreuses; les autres ont un bulbe, formé de tuniques entières, qui s'enveloppent les unes les autres.

Dans la plupart, les feuilles, quoique alternes à leur sortie du bulbe, s'en écartent sur 2 côtés opposés comme en éventail ; de sorte qu'elles paraissent opposées. Elles forment à leur origine une gaine qui n'est fendue que dans l'Hemerocallis, l'Agave et la Tubéreuse qui est le Pothos de Théophraste. Lors qu'on les casse, on voit dans la plupart, excepté l'Agave, le Pothos, l'Atamosco, le Nivaria et l'Hypoxis ; surtout lorsqu'elles sont desséchées, qu'elles sont composées d'un nombre prodigieux de filets, qui s'allongent comme de la soie extrêmement fine, et d'un blanc de neige ; ce qui les peut faire reconnaître au premier abord, quoique l'on en remarque aussi, mais beaucoup moins, dans quelques espèces d'Ornithogalum : ces filets sont autant de trachées roulées en spirale.

Leurs fleurs sont disposées en épi, en panicule, ou en ombelle. Celles qui forment un épi ou une panicule, sont accompagnées chacune de 1 écaille ; celles qui sont en ombelle, ont au-dessous 1 spathe, composée de 1 à 6 valves ou pièces ; et outre cela, on voit au-dedans de l'ombelle à-peu-près autant d'écailles qu'il y a de fleurs. L'épi du Pothos a cela de particulier, que les fleurs y sont rapprochées 2 à 2, dans une écaille commune, et qu'elles sont, outre cela, accompagnées chacune de 1 écaille plus petite.

Leur calice est monophylle, régulier ou irrégulier, et posé sur l'ovaire qu'il enveloppe, en faisant corps avec lui : il ne fait corps que jusqu'à la ½, ou jusqu'aux 2/3 de l'ovaire dans l'Hemerocallis et le Pothos. Il paraît composé de 6 feuilles distinctes dans l'Acrocorion et l'Hypoxis. Quelquefois il est doublé intérieurement d'appendices, ou d'un second tube qu'on a appelé du nom de Nectaire, qui a une apparence de corole, et qui accompagne le fruit jusqu'à sa maturité.

Ils ont 6 étamines attachées au haut du tube du calice ou du nectaire, mais toujours de manière qu'elles sont opposées à chacune de ses divisions.

Tous n'ont que 1 seul stigmate cylindrique ou conique, peu différent du style, excepté le Pothos qui en a 3 médiocres.

Leur capsule est sèche ; les graines sont plates dans le Pothos, et arrondies dans les autres.

Le Gethyllis, que j'appelle Abapus, parce que le nom de Gethyllis appartient au Poireau, selon Théophraste, est une vraie liliacée par sa spathe, et par la situation de ses étamines : on ne peut même douter qu'elle ne soit de la Section des Narcisses, par la position de son calice sur l'ovaire ; et il y a toute apparence que des 12 étamines qu'on lui attribue, il y en a 6 qui ne sont pas autre chose qu'un nectaire à 6 dents ou à 6 filets, posés au-dessus d'elle sur un 2d rang, comme dans le Pancratium. C'est ce qu'on peut penser de plus conforme à toutes les notions de Botanique, au sujet de cette plante d'Afrique, jusqu'à ce que nous en ayons une description plus exacte.