Sprekelia

Amaryllidaceae
Tribu : Hippeastreae
2006
Nomenclature, origine, sur le web, culture, fournisseurs, bibliographie
Philatélie.
S. formosissima, par Bessa 1836
P. Bessa, 1836

Introduite en Europe à la fin du XVIe siècle, cette espèce aux fleurs si belles reste pourtant peu connue.

Sprekelia formosissima donne de mai à l'été des fleurs solitaires rouges élégantes évoquant le lis héraldique ou la croix des chevaliers de Saint-Jacques.

L'espèce est fort variable. Des formes à feuilles glauques (S. glauca et S. clintiae) ont été décrites comme espèces distinctes mais la question ne semble pas définitivement tranchée.

Une espèce naine et à feuilles de type Zephyranthes, découverte au Mexique en 1962 par Dr Th. Howard et redécouverte en 1994, semble bien être une espèce distincte. Elle n'est pas interfertile avec S. formosissima.

Sprekelia Heister

Publication : Beschr. Afr. Pfl. 15, 19. 1755.

Type : Amaryllis formosissima Linnaeus, Sp. Pl. 293. 1753

Dérivation : Nom dédié à J.H. van Sprekelsen, de Hambourg.

Espèces : (liste des combinaisons).

Noms communs :
Nom nahuatl (aztèque) : âzcalxôchitl (Sahagún 11: 209. ~ 1577), Azcal Xochitl (John Parkinson, 1629*)
Autre nom mexicain : Amacayo (ressemble à des noms sud-américains d'amaryllidaceae).
Clusius l'a appelé : Narcissus Jacobeus (d'où les noms modernes).
English names : Aztec Lily, Jacobean Lily, Jacobaean Amaryllis, St. James' Lily, Cross Plant, Orchid Lily.
Français : Lis de Saint Jacques, de Jacob, Croix de St Jacques.

Origine

Mexique et Guatemala.

Pousse à flan de colline ou de montagne, en sol rocailleux bien drainé. Climat sub-tropical à hiver sec.

Espèces menacées

Seraient devenues rares dans la nature.

Sur le WEB

S. formosissima
S. howardii

Cultivars et hybrides

'Orient Red' présente une strie médiane blanche sur les tépales. Il est réputé pour sa floribondité estivale.

Autres cultivars : 'Grandiflora', 'Peru', 'Superba'... Cependant, aucun cultivar n'est commercialement disponible.

Du croisement avec Hippeastrum est né x Hippeastrelia aux fleurs de forme intermédiaire.

X Sprekanthus est issu d'un croisement avec Habranthus.


Culture

S. formosissima : Fleur solitaire zygomorphe évoquant une orchidée, rouge velouté, sur une hampe de 30 cm, en mai, puis parfois jusqu'en été pour les gros bulbes. Feuilles rubanées étroites parfois glauques ou canaliculées. Végétation caduque et repos hivernal. Originaire d'un climat sub-tropical à hiver sec, comme Chlidanthus. Le placer en situation ensoleillée (tolère une ombre légère) et sol bien drainé, riche. Maintenir humide pendant la végétation. Un sol sec en hiver est nécéssaire à la floraison, de plus l'humidité hivernale peut conduire à la pourriture.

Rocaille ou potée. Convient en appartement, devant une fenêtre au sud.

Le laisser en pleine terre toute l'année dans les régions douces, si le sol est sec l'hiver (avec mulch en zone 8).

En régions à hiver humide ou plus froid, le planter tôt au printemps, dès la fin des gelées. L'arracher à l'automne pour l'entreposer dans du sable ou de la tourbe, au sec, au frais.

Peut aussi être mis en pots qui seront sortis au soleil du printemps à l'automne ou gardés sur un bord de fenêtre. A hiverner au sec mais aussi au frais.

Fournisseurs (+)

S. formosissima est une plante très fréquente.

Bibliographie* (+ sur les alcaloïdes)