Rauhia

Amaryllidaceae
Tribu : Stenomesseae
25 décembre 2007
Nomenclature, origine, sur le web, culture, fournisseurs, bibliographie

Ces plantes adaptées à des milieux arides du Pérou sont remarquables par leurs larges feuilles succulentes. Ce sont en quelque sorte des équivalents écologiques des Haemanthus. Leur floraison est toutefois très modeste.

Rauhia Traub

Publication : Pl. Life 13: 74. 1957.

Type : R. peruviana Traub [= R. multiflora (Kunth) Ravenna]

Dérivation : Nom dédié au botaniste allemand Werner RAUH (1914 - 2000). Il collecta au Pérou en 1956 l'échantillon qui allait devenir l'holotype de R. peruviana, espèce type du nouveau genre.

Espèces : 4.

Origine

Endémique nord péruvien. Vallées des affluents des rivières Maranon et Uctumbamba. (dept : Amazonas, Cajamarca).

Moyenne montagne (500 - 1500 m) à hiver très sec, parmi une végétation de broussailles et cactus sur terrains rocheux et falaises.

Espèces menacées

IUCN 1997 : Les trois espèces connues en 1997 sont classées en catégorie "Rare".

Les bulbes de R. multiflora atteignent 15 cm et les feuilles épaisses 15 x 30 cm. R. decora a des feuilles plus petites, sombres et marquées de marbrures.

Les fleurs sont verdâtres. Celles de R. multiflora et du très voisin R. staminosa ressemblent aux fleurs de Phaedranassa, tandis que les longues étamines de R. decora évoquent une fleur d'Eucrosia.

Témoignant de la parenté des genres, des hybrides ont été obtenus entre R. multiflora et Eucrosia bicolor var. plowmanii et entre Rauhia et Phaedranassa.

Sur le WEB

R. decora
R. multiflora (= R. peruviana)
R. staminosa

Culture

Xérophytes à cultiver sur substrat aéré drainant (par exemple à base de pierre ponce + terreau...).

Bulbe enterré juste sous la surface du sol. Plein soleil et chaleur. Rusticité : Zone 10 (USDA). Repos hivernal au sec.

Multiplication : séparation des bulbilles, semis.

Fournisseurs (+)

Bibliographie*