Eithea
"Griffiniopsis"

Amaryllidaceae
Tribu : Hippeastreae
28 novembre 2007
Nomenclature, origine, sur le web, fournisseurs, bibliographie

Cette délicieuse petite brésilienne aux fleurs rose et blanc mériterait d'être plus connue ! Elle présente un intérêt horticole certain et ferait de charmantes potées.

D'abord décrite en 1867 dans le genre Griffinia, du fait d'un appareil végétatif semblable, l'espèce a été transférée avec raison dans le genre Hippeastrum en 1937 par Sealy. (Elle sera l'année suivante publiée dans le genre Amaryllis, qui était alors synonyme.) Du fait de son originalité elle devient en 1938 le type d'un nouveau sous genre, baptisé Sealyana en l'honneur de Sealy (Herbertia 5:131). A cette époque Rhodophiala et Phycella étaient considérés comme sous genres également.

Depuis lors la conception du genre Hippeastrum a évoluée. Rhodophiala et Phycella sont (re) devenus des genres distincts mais H. blumenavium est resté dans Hippeastrum.

Les travaux modernes de phylogénie, notamment les recherches entreprises depuis plusieurs années par Julie H. Dutilh et Alan W. Meerow, montrent que H. blumenavium n'a plus sa place dans Hippeastrum, tel qu'il est aujourd'hui conçu, mais qu'elle s'avère proche de Rhodophiala. Un nouveau genre - Griffiniopsis - est alors créé. Un article devait paraître. De plus les même auteurs annoncent la découverte d'une nouvelle espèce, d'après un abstract parut début 2002 sur le site de l'USDA !

Rebondissement au goût amer pour les auteurs cités : leur publication, toujours chez l'éditeur, s'est fait devancer par la parution d'un autre nom - Eithea - dans une "feuille" personnelle tenant lieu de publication...

Eithea Ravenna P., 2002.

Publication : Bot. Australis, 1: 1-6.

Type : E. blumenavia

Griffiniopsis Dutilh J.H. & A.W. Meerow, 200?

Publication : à paraître... ... ...

Dérivation : Du nom du genre Griffinia et opsis, apparence. Ressemble par ses feuilles à Griffinia.

Espèces : 2.

Origine

Mata Atlantica : forêts cotières humides du sud du Brésil (état de Sao Paulo...).

Notée "en péril" au Paraná sur la liste de la flore menacée du Brésil : www.bdt.fat.org.br/iRead?278+redflora+316

E. blumenaviaHippeastrum
Feuilles pétiolées à limbes lancéolésFeuilles rubanées (sauf reticulata)
Hampes florales pleinesHampes creuses
Graines charnuesGraines plates et sèches (sauf reticulata)
Formule chromosomique 2n = 18 Chr.2n = 22 chromosomes

Sur le WEB

E. blumenavia
Griffiniopsis sp.
"Griffiniopsis piracicabae" - à paraitre... ... ...

Fournisseurs (+)

Bibliographie*