Amaryllidaceae
Crinum
Crinum en aquarium
 


Neuf genres de la famille des Amaryllidaceae comprennent des espèces hélophytes, dressées au-dessus des lacs, mares, rivières, berges ou lieux inondables. Cependant seul le vaste genre Crinum comprend des hygrophytes, à feuilles flottantes ou submergées.

Plusieurs Crinum sont utilisés en aquariophilie. Ils ont pour avantages de résister à la dent des Cichlidés, de tolérer l'eau saumâtre et de consommer les nitrates. Comme pour les bulbes en pots, on conseille souvent de n'enfoncer que le tiers ou la moitié du bulbe dans le substrat pour diminuer les risques de pourriture. Ils sont de croissance assez rapide et envahissent l'espace de leur longues feuilles rubanées (les couper en biseau si besoin). Leur culture est aisée mais nécessite un aquarium de grande taille. Avec 8-15 cm de sol, 50 cm d'eau, 20-28°C et une bonne lumière on peut espérer les voir fleurir.

On trouve, plus ou moins couramment, une espèce asiatique à feuilles en rubans plats, flottantes, C. thaianum, et trois formes d'une espèce africaine à feuilles en rubans festonnés, nageantes immergées : C. natans, aquatica et calamistratum.
Sont proposées également dans le commerce aquariophile deux Amaryllidaceae non submergées ou seulement saisonnièrement, à cultiver en paludarium : C. purpurescens et Zephyranthes candida.


Crinum thaianum (J. Schulze, Plant Life 28:33-42, 1972.)
Crinum natans : Crinum var. aquatica : [aquaticum ??] [Probablement n'est-ce qu'une variété de natans] Crinum natans var. calamistratum :
Crinum purpurascens :
Zephyranthes candida : (page genre)
NB: Toutes les Amaryllidaceae sont toxiques.