Alliaceae

= Amaryllidaceae sous-famille Allioideae

Amaryllidaceae
10 novembre 2009
[ Prototulbaghia, Tulbaghia ] [ Allium ] [ Ipheion, Nothoscordum, Tristagma, Leucocoryne | Speea, Schickendantziella, Trichlora | Solaria, Gilliesia, Miersia ]
Gilliesia.
Zygomorphe, 3 étamines, staminodes,
5 tépales (Gilliesia).
Leucocoryne.
Fleur actinomorphe, 3 staminodes
(Leucocoryne).
Ipheion.
Ipheion
Tristagma.
Tristagma

Hormis par le genre Allium, la famille des Alliaceae est bien méconnue ! Elle comprend pourtant des plantes magnifiques, comme le genre Leucocoryne, et réserve d'étonnantes surprises, dont les fleurs zygomorphes à l'allure d'insecte des Miersia...

Si cette famille apparait sur ce site web consacré aux Amaryllidaceae, c'est parce que ces deux familles, très proches parentes, sont maintenant regroupées par certains botanistes...

Regroupement de familles...

Les publications du groupe de travail sur la phylogénie des plantes à fleurs, ou Angiosperm Phylogeny Group (APG), réunissent en une seule famille les Amaryllidaceae et ses deux familles sœurs, les Alliaceae et Agapanthaceae.


C'est un choix qui ne s'impose pas à tous, s'agissant de systématique. Chacun reste libre de réunir ou pas les familles voisines. Cependant, "l'autorité" des auteurs risque d'entrainer l'adhésion de nombreux botanistes, comme on l'a déjà vu depuis la publication de l'APG II en 2003.


On peut trouver bien des arguments contre la fusion de ces familles. Pour n'en citer qu'un, basé sur les différences chimiques entre ces familles : - substances soufrée caractéristiques des Alliaceae, - alcaloïdes spécifiques aux Amaryllidaceae. Il est regrettable de confondre en une unique famille ces deux groupes bien délimités, l'un abondant en légumes réputés, l'autre constitué uniquement de plantes toxiques voire mortelles.



Si on admet de regrouper ces trois familles, le nom de la famille résultante doit être le plus ancien de ces trois noms, ici Alliaceae :
- Alliaceae Batsch ex. Borkh., 1797.
- Amaryllidaceae Jaume Saint-Hilaire, 1805. (nom. cons. contre Narcissaceae)
- Agapanthaceae F.Voigt, 1850.

Contrairement aux question de systématique, comme ci-dessus, où on ne peut édicter de règles qui s'imposent à tous, ici c'est une question de nomenclature, soumise au Code International de Nomenclature Botanique (CINB ou ICBN en anglais). Les règles de priorité sont édictées par l'Art. 11.3. On ne peut y déroger. (Quoique...)


C'est pourquoi certains articles relatifs à des Amaryllidaceae les nomment Alliaceae depuis la publication le l'APG II en 2003...


Mais il y a ici un problème de stabilité de la nomenclature :
- Le nom Amaryllidaceae est effectivement utilisé par les botanistes depuis 200 ans.
- Le nom Alliaceae, bien qu'ancien, n'était pas utilisé puisque cette famille était incluse dans les Liliaceae. Le nom aurait pu ressusciter vers 1985 lors du découpage de l'hétérogène famille Liliaceae par Dahlgren et all. Mais la classification "officielle" depuis lors est celle de Cronquist qui laisse les Alliaceae, et de nombreuses familles, dans les Liliaceae. L'APG rend enfin les Alliaceae indépendants (1998)... avant donc de les associer aux Amaryllidaceae (2003 et 2009).
- Remplacer un nom universellement utilisé par un nom presque inconnu n'est pas pratique.
Heureusement, le code permet d'y déroger sous certaines condition : c'est la "conservation" d'un nom (CINB, Article 14).

Une demande de conservation du nom Amaryllidaceae a été publiée en novembre 2007 (Taxon 56(4): 1299-1300), permettant de continuer de l'utiliser...



Les pages sur les Alliaceae seront complétées progressivement à partir de novembre 2009.

Cette partie du site est donc "en chantier"...

Famille Alliaceae

(Amaryllidaceae
sous-famille Allioideae)
Sous-famille Tulbaghioideae
(Tribu Tulbaghieae)
Tulbaghia
Prototulbaghia
Sous-famille Allioideae
(Tribu Allieae)
Allium
Sous-famille Gilliesioideae
(Tribu Gilliesieae)
Tribu Leucocoryneae/Ipheieae
(sous-tribu )
Ipheion
Tristagma
Nothoscordum
Leucocoryne
Placement à préciserSchickendantziella
Speea
Trichlora
Tribu Gilliesieae
(sous-tribu Gilliesiinae)
Gilliesia
Solaria
Miersia

Structure schématique des Alliaceae

Plantes à bulbe ou rhizome. Fréquemment une odeur d'ail ou d'oignon.
Feuilles basales, généralement plates et linéaires, parfois elliptiques (certains Allium) ou cylindriques (certains Allium).
Inflorescence terminale entourée de bractées, habituellement en fausse ombelle ou parfois à fleur solitaire (Ipheion...).
Fleurs actinomorphes ou parfois zygomorphes (Gilliesia, Miersia)
Tépales libres ou soudées en tube à la base. Six tépales, exceptionnellement réduits à 3 (Schickendantziella), 5 (Miersia) ou augmenté par tétramérie à 8 (Nothoscordum dialystemon).
Six étamines, parfois réduites à 2-3-5.
Ovaire généralement supère, rarement semi-infère (Allium sub-genus Nectaroscordum). Style plein (creux chez Agapanthaceae et Themidaceae). Stigmate en tête ou trilobé. Fruit : capsule loculicide.

Bibliographie*